Nos Actualités

....

Accompagnement Social
DSI Occitanie
Académie DSI
Formation des Managers aux Ressources Humaines
DSI Île-de-France
Pascal EYMERY et Jean-Louis RIBES présentent les grandes lignes pour 2019
DSI Atlantique
Inauguration Plate-forme Formation FAO
Formation des managers DSI
Qualité & Production
Académie DSI
Inauguration et Remise des Diplômes
Séminaire des Managers de DSI
DSI - Entreprise Adaptée Occitanie
DSI - Distribution Services Industriels
Entreprise Adaptée Toulouse
Distribution Services Industriels
Accueil
Distribution Services Industriels
Activateur de progrès
Distribution Services Industriels
Service Social
Distribution Services Industriels
DSI Informatique

Jean-Louis RIBES, membre du Jury Trophées Défis RSE 2019

Trophee RSE DSI Jean louis RIBES

C’est en tant que Chef d’entreprise et fondateur de DSI (Distribution Services Industriels) que Jean-Louis RIBES aura le plaisir de faire partie du Jury des Trophées Défis RSE 2019.

Pour cette 7e édition, 53 dossiers de candidature sont nominés aux Trophées Défis RSE 2019 émanant d’entreprises et d’organisations de toute taille et tout secteur d’activité : alimentation industrielle, énergie, santé (pharmaceutique, médico-social et services aux personnes), restauration collective, agriculture durable, numérique, industrie, construction, services aux entreprises et enfin collectivité. 

L’édition 2019 révèle une tendance à candidater dans trois domaines phares : Environnement, Santé et Inclusion Sociétale. Cette édition est marquée également par une nouvelle catégorie Start-ups dans laquelle les candidats sont majoritairement des femmes créatrices d’entreprises. Enfin, cette année, les candidatures représentent plus de 85% des régions administratives (10 sur 12 régions) et émanent d’organisations diverses (entreprises et associations), souhaitant faire connaître leurs démarches RSE et se challenger dans les catégories qui correspondent aux piliers de toute démarche RSE structurée.

Fondés en 2012 par Nora Barsali, entrepreneure socialement engagée et conseillère communication responsable et affaires publiques, les Trophées Défis RSE sont parrainés par le Ministère de l’Economie et des Finances et le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire et sont soutenus par des entreprises engagées en matière de RSE et de Développement Durable : Bpifrance, BNP Paribas, BNP Paribas Real Estate, Harmonie Mutuelle Groupe Vyv, Agefos PME. Les Défis RSE sont accompagnés par des réseaux professionnels experts dans la RSE et l’impact social : des Enjeux et des Hommes, Label Lucie, AEF, Décisions Durables, e-RSE.net, Label ESS ADN et INCO. Ces partenaires sont membre du JURY et évaluent selon une grille élaborée par Ethifinance – les meilleures démarches et initiatives RSE, celles qui auront fait preuve de responsabilité dans les engagements, de performance, de pérennité et d’innovation.

Voir le communiqué de presse

Tags:

DSI au Salon du Bourget SIAE 2019

DSI Bourget SIAE 2019

Salon du Bourget : Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace 2019

Le Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace (SIAE) est depuis plus d’un siècle le premier et le plus grand évènement au monde consacré à l’industrie aéronautique et spatiale.

Avec près de 2000 exposants, 138 000 visiteurs professionnels, le Salon reste incontestablement un des moments-clés de la vie économique de son industrie. C’est l’évènement privilégié pour rencontrer tous les professionnels de l’aéronautique et de l’espace, découvrir les dernières nouveautés et innovations, admirer plus de 140 aéronefs exposés et assister à des présentations en vol exceptionnelles.

DSI, par son activité Câblage, participera à cette 53ème édition du #SIAE2019, et sera présent sur le stand de Inodex 3D.

Inodex 3D est le fournisseur de la solution MES (Manufacturing Execution System) que nous avons choisie de déployer dans nos ateliers.

Ce logiciel de pilotage et d’aide à la production permet une collecte en temps réel des données de production qui sont analysées quant à la qualité, le suivi de production, l’ordonnancement et la maintenance. Cet outil permet une optimisation des activités de l’atelier.

L’objet du stand est de montrer de quelle manière INODEX 3D peut accompagner les acteurs du Câblage de la conception jusqu’à la production. Des démonstrations de Câblage par Laury Theron (Chef d’atelier) seront effectuées plusieurs fois par jour durant toute la semaine du 17 au 21 juin 2019 sur le stand B106 Hall 4.

Durant ces démonstrations, DSI montrera sur un cas concret de câblage, l’utilisation de l’outil MES sur toute la chaîne de production, du chef d’atelier au contrôleur, en passant bien sûr par le câbleur.

L'EA DSI est composée à 83% de collaborateurs ayant une reconnaissance de travailleurs handicapés et montre une fois de plus que l’on peut allier handicap et performance sur des métiers innovants comme le câblage.

Avec la nouvelle loi Pacte, les entreprises employant moins de 3% de travailleurs handicapés, pourront valoriser leurs achats responsables auprès d’Entreprises Adaptées comme DSI et minorer ainsi amende et contribution.  

N’hésitez pas à venir nous rencontrer.

Contact : Marie Héloïse VINCENT ou Christophe GRILLOU

Photo : L'équipe de DSI avec ses partenaires sur le stand du Bourget, Jean-Louis RIBES, Laury THERON et Marie-Héloïse VINCENT (1er rang)

SIAE DSI Jean Louis RIBES

Photos : Démonstrations de Câblage par Laury Theron, Chef d’atelier Usine de Câblage DSI - Carbonne (31)

DSI Bourget1

DSI Bourget3

DSI Bourget4

 

 

Tags:

Valérie Cooper, DRH et fonds d'aide sociale pour les salariés de DSI

Valerie COOPER RH DSI

DSI et Harmonie Mutuelle - un fonds d’aide sociale pour les salariés.

Avec plus de 80% des collaborateurs en situation de handicap, l’entreprise DSI de Blagnac est une entreprise dite adaptée. Elle a fait le choix d’aller au-delà de son contrat collectif pour accompagner certains collaborateurs. Explications avec Valérie Cooper, DRH de l’entreprise. 

 

Tags:

Journée Portes Ouvertes DSI Motoculture

DSI Motoculture Portes Ouvertes

Informations : 05 61 87 04 04

Tags:

DSI & Salon du Handicap à Paris

Salon Handicap PARIS

DSI était présent au « Salon du Handicap, emplois & achats responsables » ce mardi 28 mai 2019 au Palais des Congrès de Paris.

Cet événement est un rendez-vous important pour mettre en avant les entreprises inclusives et les innovations sociales. 

DSI aide depuis plus de 20 ans les personnes handicapées à trouver et à garder un travail. Avec un taux de 83% de collaborateurs handicapés, DSI, est une des plus dynamiques Entreprises Adaptées de France avec plus de 880 collaborateurs, montre qu’il est possible d’accueillir des personnes non qualifiées, de les faire monter en compétences et de les maintenir dans l’emploi.

Pour toutes ces raisons, DSI fait partie des entreprises qui expérimentent le CDD Tremplin issu de la nouvelle loi de 2018 pour choisir son avenir professionnel.

DSI souhaite en participant à ce Salon du Handicap, trouver de nouveaux contrats, de nouveaux clients, de nouveaux partenaires pour des achats, des échanges responsables d’un point de vue social, économique et écologique. 

N'hésitez pas à nous contacter ! 

Brigitte MACRON DSI Jean Louis RIBES

Photo : Jean-Louis RIBES discutant avec Madame Brigitte MACRON lors du Salon du Handicap 2019 à PARIS

Tags:

Prix « Rôles Modèles » pour DSI

Prix Roles Modeles LGBT DSI

Jeudi 16 mai 2019 à la Maison de la Radio à Paris, notre collaboratrice Sandra Forgues, ingénieure en informatique, a reçu le prix de Édition 2019 Rôles Modèles LGBT+. Ce prix récompense les personnes LGBT+ dont le succès professionnel, le parcours de vie, les valeurs ou le rôle social sont considérés comme un modèle à suivre pour les personnes LGBT+ et qui contribuent, par leur engagement et leur visibilité, à une représentation positive des LGBT+. Organisée par l’Autre Cercle, cette remise de récompenses s’est déroulée en présence de Jean-Louis Ribes, Pascal Eymery et la journaliste Léa Salamé. Bravo Sandra pour cette distinction !

 

Sandra FORGUES DSI PriX Role Modeles

Tags:

LGBTphobie au travail : «Partout où les femmes ont du mal, les trans ont du mal»

Sandra FORGUES DSI 2019

Sandra Forgues dans les locaux de «Libération» à Paris, mai 2019. Photo Camille McOuat

Sandra Forgues, ancienne médaille d’or olympique de canoë biplace, a mis près de quarante ans à s’autoriser à être pleinement une femme, et à l’annoncer à ses collègues. Tout un combat.

Atlanta, 1996. Wilfrid Forgues remporte à 32 ans le titre de champion olympique masculin de canoë biplace aux JO avec Frank Adisson. Vivats, applaudissements pour l’athlète qui a caché une robe dans son sac de sport. Paris, 2019. En cette journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, Sandra Forgues, chevelure longue et blonde, glissée dans une jupe droite, se voit décerner à presque 50 ans le titre de «rôle modèle» dans un palmarès étrenné cette année par l’association l’Autre cercle, qui milite pour l’inclusion au travail des LGBT (lire ci-contre). Vivats, applaudissements, tant cette femme a ramé. Contre elle-même. Contre ce corps d’homme qui en grandissant est devenu fort, inondé de testostérone, musclé par le sport de haut niveau. Contre son désir de cheveux longs et de jupes apparu dès 6-7 ans. «Longtemps, je me suis dit que j’étais malade, alors que je ne l’étais pas puisque j’avais la force de le cacher; Longtemps, je me suis forcée à être un vrai mec et à m’interdire ces moments où je me faisais belle, où je mettais des vêtements de femme.» Longtemps, Sandra s’est étouffée dans l’œuf : «Je me disais "tu as une famille, tu assumes. Alors arrête".»

«Eclaircie»

Wilfrid (prénom que Sandra ne renie pas, pas plus que son passé en version masculine) s’est marié à 24 ans, deux enfants sont nés de cette union. Il/elle les aime. Et puis, à force de se contraindre, l’athlète né à Tarbes, devenu ingénieur en informatique à Toulouse, s’est fissuré : «Car la transidentité, on ne peut pas s’en séparer. C’est comme un gaucher qui reste un gaucher, même si on l’a contrarié. La transidentité est une vérité humaine.» Le jour de ses dix ans de mariage, il confesse à sa femme un «bout de sa part féminine». Il édulcore. Mais sa femme prend peur. Il recommence à lutter, à «être un mec». Mais n’a plus le goût à rien : «Je ne me voyais même plus vieillir, lâche Sandra, troublée par ce mal-être qui soudain remonte du passé. Et puis un jour, je tombe sur une robe de ma femme dans le dressing. Je passe devant un miroir. C’est l’éclaircie. Le lendemain, je me rhabille en fille. Je comprends que ça ne passera jamais.» Il a 38 ans. Il attend d’en avoir 45 pour en parler vraiment à son épouse : «Elle a compris la gravité de ma situation. On s’est séparés très vite. J’ai attaqué ma transition.»

Mais comment dire aux autres que son corps, sous l’effet d’hormones, va changer ? Comment expliquer que «la transidentité n’est pas une lubie, un plaisir ou un gag ? Comment expliquer que nous sommes simplement montés à l’envers avec un corps qui n’est pas en adéquation avec notre cerveau ?»

«Conservatisme crétin»

Elle se lance. En famille (qu’elle voit toujours) et dans sa boîte : «Là, j’ai planifié mon coming out. J’étais directeur technique de Media & Broadcast Technologies (MBT). Je l’ai d’abord dit à mes supérieurs pour qu’ensuite ils m’aident à le dire à d’autres, notamment mon équipe à Toulouse : une douzaine de personnes. Puis à ma vingtaine de collaborateurs parisiens. Là, il vaut mieux avoir été un sportif de haut niveau ! J’ai expliqué que derrière ma stature, il y avait des faiblesses, que je devais en parler puisque cela impliquait un changement radical. J’ai raconté. Expliqué mon combat perdu à rester un homme.» Applaudissements. «Mais bien sûr, ceux qui sont choqués ne sont pas ceux qui viennent vous voir. Et il n’est pas sûr que ceux qui acceptent comprennent. D’ailleurs, quand on le dit, il ne faut pas édulcorer le choc émotionnel qu’on peut provoquer.»

Après dix-huit ans chez MBT, Sandra Forgues, qui retrouve de «l’énergie grâce à [sa] transition», change de boîte. Direction Distribution Services industriels (DSI), qui emploie des handicapés ou des personnes éloignées du travail. Changement de milieu pour celle qui considère la transidentité comme une sorte de «handicap». Ce dont elle est «fière» : «Là, ils connaissaient mon histoire. C’était plus simple.» Tellement simple ? Sandra Forgues, qui a aussi «fait [son] annonce» au centre de ressources, d’expertise et de performance sportive de Toulouse (Creps), dont elle préside le conseil d’administration, réfute : «Non. Je sais que dans les milieux très masculins, ça peut être un cauchemar. Partout où les femmes ont du mal, les trans ont du mal. En outre, après une phase de meilleure acceptation des trans, car on en a beaucoup parlé, on est sur la pente descendante. Un genre de conservatisme crétin réapparaît. Mais il faut sortir du placard. Et s’occuper de la transidentité dès le plus jeune âge comme au Canada, parce que faire une transition entre 20 et 25 ans quand on doit déjà s’insérer dans le monde du travail, c’est compliqué.» Le modèle déjà connaît son rôle.

Catherine Mallaval Photo Camille McOuat

Source : Liberation

Tags:

Un nouveau dispositif médical pour les malentendants ...

DSI Archean Technologies

Un nouveau dispositif médical pour les malentendants à l'étude à Montauban

L’entreprise montalbanaise Archean Technologies vient de lancer un programme de recherches afin de développer un nouveau dispositif médical pour les malentendants. « Audiocap » ambitionne de favoriser la compréhension dans un environnement bruyant.

Cette solution auditive pourrait changer la vie de nombreux malentendants. L’entreprise Archean Technologies, située à Montauban, cherche à concevoir un nouvel outil appelé « Audiocap » et permettant d’améliorer l’intelligibilité et le taux de compréhension d’une personne qui souffre de presbyacousie*.

Tags:

La deuxième vie des MILITAIRES BLESSÉS

DSI Travail militaires blesses

Revenus d’opérations handicapés par une meurtrissure physique ou psychologique, ces ex-soldats parviennent à rebondir dans les entreprises qui misent sur les compétences acquises au sein de l’armée.

Handicap

« La personne, qu’il s’agisse d’un civil ou d’un militaire, est au cœur de notre démarche. » Patron de Distribution Services industriels (DSI), Jean-Louis Ribes dirige une entreprise comme les autres, mais exceptionnelle à double titre. Pour sa « success-story », avec ses 120 métiers et des clients comme Air France ou Airbus. Et aussi parce que ses quelque 930 salariés (dont le nombre progresse à raison de 15 % par an) sont handicapés pour 85 % d’entre eux.

Depuis 2018, l’entreprise « adaptée » DSI, dont le siège est à Toulouse, ouvre ses portes à d’anciens militaires blessés. Un premier salarié travaille dans les métiers de la logistique industrielle (en l’occurrence dans le contrôle de cabines d’Airbus), sept dossiers sont en cours de traitement et Jean-Louis Ribes veut embaucher une vingtaine d’anciens militaires en 2019. « Je suis un enfant de la République, explique-t-il, et c’est notre responsabilité d’aider ceux qui ont servi notre pays. Les personnes handicapées militaires sont des gens solides, bien formés. Et pour le reste de notre personnel, c’est intéressant de voir qu’on n’est pas seulement handicapé de naissance ou après un accident de la route mais qu’on peut aussi l’être aussi pour avoir servi la nation. » 

Tags:

Challenge contre la faim 2019 - DSI Team

DSI Challenge Contre la faim

« Challenge contre la faim »

Pour sa première participation en 2018, cinq collaborateurs de DSI ont participé et ceci a permis des soins et des traitements pour 5 enfants en situation de malnutrition aigüe sévère.

Et si on augmentait ce nombre pour aider des populations dans le besoin ?

Vendredi 17 Mai 2019 de 17h30 à 19h00

Base nautique de la Ramée à TOULOUSE

https://www.youtube.com/watch?v=t2RIoBLiZK8

Tags:

Conférence Prestige du Centre des Jeunes Dirigeants de Toulouse

CJD Toulouse Jean louis RIBES DSI

Jean-Louis RIBES participera à la 12e Édition de la Conférence Prestige du Centre des Jeunes Dirigeants de Toulouse le jeudi 27 juin 2019 au Casino théâtre Barrière de TOULOUSE à partir de 18h30.

Une soirée construite autour de plusieurs envies : surprendre, toucher, amener à réfléchir, inciter à agir. 

Pouvoir compter sur des individus compétents et engagés, n’est-ce pas le souhait de tout dirigeant ou manager?
Le recrutement et la capacité à accompagner les collaborateurs dans leur formation apparaissent comme des éléments clés pour répondre à cette quête. 
Or, nos a priori et parfois même nos peurs contribuent à fausser nos modes de fonctionnement. Les discriminations, souvent involontaires, ont un véritable coût économique et social pour l’entreprise. 
Le CJD, Centre des Jeunes Dirigeants d’Entreprise Toulouse vous invite à prendre la hauteur sur ce sujet, et peut-être changer de regard, ou du moins l’affiner. Car l’inclusion est une véritable richesse pour nos organisations : personnes en situation de handicap, réfugiés, jeunes des quartiers populaires, aidants... S’autoriser la diversité des profils, adapter un management sont certainement des solutions pour permettre une performance individuelle et collective. 
Au CJD, nous défendons l’idée que les entreprises ont un rôle crucial à jouer pour favoriser une société plus inclusive. 
Alors, si nous considérions ces talents inattendus à leur juste valeur ? 

Informations : cjdtoulouse.fr

Tags:

Page 1 sur 10

Offres d'emplois

EMPLOIS TREMPLIN DSI EA

© 2017 DSI. Tous droits réservés. Conception Com3elles