Nos Actualités

....

Atelier DSI confection de masques
Masques de protection Covid-19
Séminaire Managers DSI 2019
Ax-les-Thermes
Accompagnement Social
DSI Occitanie
Académie DSI
Formation des Managers aux Ressources Humaines
DSI Île-de-France
Pascal EYMERY et Jean-Louis RIBES présentent les grandes lignes pour 2019
DSI Atlantique
Inauguration Plate-forme Formation FAO
Séminaire des Managers de DSI
DSI - Entreprise Adaptée Occitanie
DSI - Distribution Services Industriels
Entreprise Adaptée Toulouse
Distribution Services Industriels
Accueil
Distribution Services Industriels
Activateur de progrès
Distribution Services Industriels
DSI Informatique

Duo Day, c’est reparti !

Duo Day DSI

 

A vos agendas : la 4ème édition nationale du DuoDay se déroulera pour la deuxième année consécutive pendant la Semaine Européenne de l’Emploi des Personnes Handicapées (SEEPH), le 18 novembre 2021

Le principe du DuoDay : 1 journée, 1 rencontre, 1 partage d’expériences

Une semaine pour déconstruire les préjugés sur le handicap et permettre aux personnes en situation de handicap de signer un contrat de travail, d’exprimer leur talent, leurs compétences et d’évoluer dans leur carrière professionnelle.

DSI s’engage depuis sa création  dans une politique inclusive et pour Jean-Louis RIBES, gérant fondateur de DSI,  «Personne n’est inemployable ».

https://www.duoday.fr

Tags:

Écrans tactiles : nouveaux marchés pour DSI

DSI Eurotouch 2021 web

Eurotouch rejoint DSI sur l’activité Câblage de DSI 
Spécialiste de l’interface Homme-Machine, Eurotouch conçoit, fabrique et intègre ses solutions industrielles dans de nombreux domaines : marine, vidéo, médical, multimédia, points de ventes …  en apportant des réponses précises et adaptées aux différents besoins. 

En rejoignant l’activité Câblage, Eurotouch  permet à DSI d’avoir un bureau d’étude sur son site de Carbonne (31) afin de concevoir des produits fabriqués et vendus par DSI. Ce partenariat permet également à Eurotouch de profiter de la force de production de l’équipe des câbleurs de DSI pour s’attaquer à des marchés plus importants.
Nous travaillons également avec « Les Ateliers du Vallon » pour la fabrication de toutes les pièces mécaniques utilisées pour nos produits. Ce fournisseur est un partenaire ESAT de longue date d’Eurotouch et nous souhaitons continuer à travailler avec ses équipes.

 Quelques nouveaux marchés et projets en cours :

  • 27 écrans tactiles 19’’ pour le Client MYLAN (Labo pharmaceutique)
  • Projet d’1 millier d’écran à livrer jusqu’en 2028 pour NAVAL Group (Défense)
  • Étude pour la réalisation de 200 panels PC pour la SPIE (client final CEMAP Montauban – Défense)
  • Étude pour réaliser le SAV de 300 compteurs de scooter électriques Peugeot (écrans tactiles)

Site internet Eurotouch

Tags:

Le CESER sur nos sites de DSI Carbonne

CESER

Ce 20 septembre 2021, DSI a eu le plaisir de recevoir sur ses sites de production de Carbonne (DSI Occitanie), Messieurs Alain RADIGALES, Vice-président délégué du Conseil économique, social et environnemental régional d'Occitanie et Jean-Louis CHAUZY, Président du Conseil économique, social et environnemental régional (Ceser) ainsi que Thomas BONIERBALE, Chargé de missions Enseignement Supérieur, Recherche, Innovation ... Beaucoup d’écoute et d’échanges autour de notre EA et Solidaire et notamment de l’accompagnement des collaborateurs ayant une RQTH.  Nul doute que cette visite aura ravi les membres du Ceser, en apportant des idées, des solutions pour répondre efficacement aux besoins des citoyens ainsi qu’à l’intérêt régional.
Entrepreneur social depuis plus de 25 ans, apporter des solutions pour créer de l’emploi pour les personnes handicapées, c’est le combat de Jean-Louis RIBES, gérant fondateur de DSI, modèle actif de l'entreprise inclusive.

GetFileAttachment

Site internet du Ceser, cliquer ici

Plus de photos sur notre page Facebook

 

 

 

Convention BGI & DSI

DSI Energie BGI Article

Conscient des enjeux climatiques et de l’impact des bâtiments dans les émissions de gaz à effets de serre, DSI développe la nouvelle activité DSI Énergie. Cette activité s’inscrit dans la continuité du travail que DSI réalise depuis plusieurs années dans la maintenance multi technique des bâtiments. L’objectif est d’accompagner les gestionnaires de bâtiments et les acteurs de l’énergie dans leur travail de maitrise des consommations tout en assurant un confort optimal. Pour cela, DSI a signé en 2021 un partenariat commercial avec la société canadienne Bâtiment Global International (BGI) afin de proposer au marché Français l’utilisation de la solution Dybee.

Thibault DECULZE, ingénieur, Responsable DSI Énergie : « Grâce à cette plateforme innovante dédiée au pilotage de la performance, DSI souhaite proposer des outils, du conseil et de l’expertise pour participer au défi de réduction de notre impact environnemental ! »

Jean-Louis RIBES : «Je suis ravi de ce partenariat et du mariage surprenant de la haute technologie avec notre Entreprise Adaptée et Sociale. L’Intelligence Artificielle et l’intelligence collective franco-canadienne au service de l’environnement et du social, le défi est de taille et nous allons le relever !»


Infos BGI Analytics - Optimisation des bâtiments : http://www.batimentglobal.com/fr
Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


BGI DSI

 

Tags:

FNE-Formation : une belle carte compétences à jouer

Formation icone

DOSSIER FPC Formation Professionnelle Continue
FNE-Formation : une belle carte compétences à jouer

Rien de tel pour former des collaborateurs que d’avoir du temps et de l’argent. Le manque de visibilité et les multiples changements réglementaires n’ont donc pas empêché certaines entreprises en activité partielle de faire bon usage du FNE-Formation en 2020. Mais il ne sera pas si simple de rentrer dans les clous du dispositif 2021.

… Extrait …

DSI, entreprise adaptée d’origine occitane œuvrant dans la distribution de services industriels (1 000 collaborateurs, dont 80 % disposent d’une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé ou RQTH), a également souffert de la crise sanitaire. Mais à des degrés variables en fonction de ses différentes activités régionales, qui vont du numérique (informatique, ingénierie, impression, numérisation…) jusqu’à la restauration, en passant par les opérations industrielles (logistique, maintenance…) et les services multitechniques (chauffage, climatisation, espaces paysagers…).

Repositionnement
 L’année dernière, l’entreprise – dont le leitmotiv est la création d’emplois pérennes et qualifiants pour le plus grand nombre – a enregistré une baisse de 70 % de son chiffre d’affaires par rapport à 2019. Si l’AP et l’APLD, ainsi qu’un accord de performance collective signé durant l’été pour gagner en flexibilité ont permis de « limiter la casse », l’entreprise s’est également mise en quête de nouvelles activités pour repositionner certains collaborateurs. Elle s’est ainsi attelée à la mise au point d’une filière textile, en commençant par la production de masques et a également lancé une ligne de reconditionnement de téléphones. « Le FNE a été la rampe de lancement de ces projets », explique Cédric De Cecco, responsable du pôle Académie de DSI. Avec, tout de même, un gros bémol lié au renouvellement au coup par coup, par les Direccte, des autorisations de recours à l’activité partielle conditionnant l’accès au FNE. « Nous n’avions pas de visibilité pour organiser des formations longues nécessaires à un repositionnement ou des VAE », souligne-t-il. Du coup, l’entreprise s’est rabattue sur des formations d’une quarantaine d’heures pour certains collaborateurs disposant déjà de compétences sur les nouvelles activités. Lesquels se sont ensuite chargés de former d’autres salariés.

Des actions plus construites
En 2020, 152 personnes ont bénéficié d’une prise en charge FNE pour un montant total de 186 000 euros. Une aide fléchée aussi, en partie, sur le développement de compétences existantes, notamment dans les activités informatiques et logistiques (très liées au secteur de l’aéronautique) : fabrication assistée par ordinateur, développement Python ou Java, méthodes agiles, nouveaux certificats d’aptitude à la conduite en sécurité (Caces). « L’idée étant d’amener les collaborateurs concernés à être plus polyvalents afin qu’ils puissent intervenir sur de nouvelles prestations », commente Cédric De Cecco. Le responsable se félicite de la formule 2021 du FNE, malgré le flottement qui a régné en début d’année dans l’attente des conventions cadres signées avec les onze Opco. « Le besoin de formation longue durée a été pris en compte et le dispositif est aujourd’hui stabilisé. Nous sommes en train de déposer des dossiers pour des actions plus construites et plus longues, ainsi que pour des VAE. Mais au cas par cas, car il faut bien ficeler l’argumentaire au regard des parcours définis par la nouvelle réglementation ».

Hélène TRUFFAUT
Journaliste indépendante, Social & RH - 06 85 26 66 03
Source : FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE Numéros 175/176 - JUIN-JUILLET 2021

Tags:

Zoom sur DSI Atlantique

Christophe Mairesse DSI Atlantique

Christophe Mairesse est directeur de deux agences : DSI Atlantique et DSI Aquitaine. Aujourd’hui, il nous présente DSI Atlantique, qu’il gère depuis sa création en 2016.

Pourriez-vous nous présenter DSI Atlantique ?

DSI Atlantique est une jeune agence : créé il y a cinq ans, elle compte actuellement 83 salariés. L’agence se situe à Lavau-sur-Loire, à mi-chemin entre Nantes et Saint-Nazaire où se font la majorité de nos prestations externes.

Lorsque nous avons acquis le terrain en 2018, nous cherchions un environnement calme et serein pour que nos collaborateur·rices, ayant tous types de handicap, puissent se sentir à l’aise. Nous avons trouvé le cadre idyllique – 1,3 hectares de terrain entouré de prairies et d’animaux – mais le site méritait d’être rénové ! Cette année, nous entamons les travaux de reconstruction : en 2022, nous aurons presque 500 m² de bureaux neufs, qui n'empièteront pas sur les 1800 m² de stockage et d'ateliers que nous avons aujourd'hui. En attendant, nous travaillons dans des bâtiments modulaires.

DSI Atlantique est aussi une agence où l’ambiance est très familiale. Malgré la diversité des lieux de travail, nous conservons des liens de proximité en organisant régulièrement (hors période Covid-19) des évènements de type afterworks, pronostiques et évènements sportifs, portes ouvertes. En arrivant à Lavau, nous avons créé un jardin partagé, nous accueillons depuis plus d’un an des ruches sur le site et des collègues peuvent marcher ou courir durant leur pause déjeuner au milieu des marais de Lavau.

Ainsi, malgré la croissance de notre agence depuis sa création (qui a débuté en 2016 à Saint-Nazaire, dans un bureau d’hôtel d’entreprises, pour la petite histoire), nous continuons de cultiver cette cohésion, cette relation de confiance partagée, qui est très importante pour nous.

Quelles sont les principales activités des collaborateur·rices de DSI Atlantique ?

En réalité notre périmètre d’activité a fortement évolué en raison de la crise sanitaire. Historiquement, nous nous positionnions essentiellement sur des métiers de support à l’ingénierie et à la production dans le secteur aéronautique – métiers qui n’étaient d’ailleurs pas proposés par les Entreprises Adaptées de la région à l’époque. Puis, nous avons commencé à diversifier en proposant des activités (informatique, logistique et multi-services) qui avaient bien fonctionné dans les autres régions de DSI.

Avec la Covid-19, nous avons perdu 80% des activités qui constituaient notre cœur de métier et en quelques semaines il a fallu accélérer notre plan de diversification. Nos collaborateur·rices ont joué le jeu rapidement puisque quinze jours après la décision de se lancer dans la confection textile, nous avons pu monter avec eux·elles et les équipes du siège un atelier : en tout, ce sont 24 personnes que nous avons formées à ce nouveau métier. De plus, grâce à la collaboration de nos managers et du service commercial du groupe DSI, nous avons pu très vite rebondir en décrochant un appel d’offres pour Stélia Aéronautique (gestion de magasin, préparation de commande), puis un autre pour le groupe La Poste (gestion de tri de colis).

Aujourd’hui, notre clientèle est très variée : elle se compose à 75% de clients « grands comptes » (Airbus, Akka, Total, Engie, Eiffage…), le reste étant des clients locaux (la Communauté de Communes Estuaire et Sillon, Décocuir…). En outre, nous ne cessons de nous adapter au marché pour trouver des opportunités qui nous permettent de continuer à créer de l’emploi. Par exemple, nous travaillons sur un projet interne DSI « HandiSpap », une application mobile de prêt et/ou location de matériel de sport et mise en relation pour les personnes en situation de handicap. Nous sommes actuellement en contact avec la Fédération HandiSport qui émet un vif intérêt pour notre projet.

Comment créez-vous de l’emploi pour les personnes en situation de handicap ?

Tout d’abord, nous sommes convaincu·es du besoin sur le secteur de Nantes / Saint-Nazaire : l’aventure DSI Atlantique a commencé en 2016 et cette année nous atteindrons les 100 salarié·es. Nous fonctionnons surtout sur le modèle du recrutement inversé (c’est-à-dire sur aptitudes) et nous sommes régulièrement en contact avec Cap Emploi et Pôle Emploi. Au-delà des recrutements, nous prenons beaucoup de plaisir à responsabiliser nos collaborateur·rices, à les faire évoluer notamment vers du management.

Ensuite il faut communiquer sur les compétences de nos collaborateur·rices et sur l’accompagnement que nous leur apportons. Ayant démarré sur le sujet de l’ingénierie, il était assez facile de le démontrer car il y avait un besoin côté client et de notre côté, les personnes recrutées ont été formées sur les tâches à réaliser, puis suivies pour développer leur employabilité. Mais il arrive que certain·es de nos interlocuteur·rices du milieu ordinaire doutent des capacités de nos salarié·es ou invoquent la difficulté des missions qui pourraient leur être confiées… en réalité, je dirais que leurs appréhensions viennent d’une méconnaissance. La méconnaissance du handicap est problématique en France, mais elle s’atténue grâce à des dispositifs comme le CDD Tremplin, qui nous permet très vite de rassurer tout le monde… et d’oser se positionner sur des métiers qui peuvent parfois paraître complexes. Nous sommes là pour rassurer les clients et les chercheur·euses d’emplois, ensuite la motivation, l’accompagnement, le professionnalisme, l’exigence et la bienveillance font le reste…

Enfin, nous nous appuyons sur les réseaux – existants ou qui se construisent. Au sein de notre agence, les managers, notre relai RH, l'assistante de direction, ont ce temps que je libère pour qu’il·elles puissent s’impliquer auprès de clubs d'entreprises ou d'associations œuvrant pour l'emploi des personnes éloignées de l'emploi. Cela permet d’échanger avec d’autres structures, mais c’est surtout une manière pour nous d’assurer un lien avec notre vocation première, concentrée avant tout sur l’humain.

Les grandes étapes de DSI Atlantique :

  • été 2015 : rencontre avec Jean-Louis Ribes
  • janvier 2016 : création de l’agence à Saint-Nazaire et premiers recrutements
  • 2018 : acquisition des locaux à Lavau-sur-Loire
  • février 2019 : obtention de l’agrément Entreprise Adaptée
  • septembre 2021 : lancement des travaux de reconstruction des bureaux

Contact :

Christophe MAIRESSE

Directeur de régions

Mobile : +33 (0) 6 72 75 61 68

DSI ATLANTIQUE   La madeleine – 44260 LAVAU SUR LOIRE

DSI AQUITAINE   5 rue Pierre et Marie Curie – 33520 BRUGES

Propos recueillis par Idil ONCUOGLU, Chargée de Communication DSI - Juillet 2021

Montage DSI Atlantique

Carole DELGA, Jean-Louis RIBES, Cap sur l’Emploi

Cablage DSI visite Web

Photos : Denis TURREL, maire de Carbonne et Président de la Communauté de Commune du Volvestre,
Carole DELGA, Présidente de Région Occitanie et Jean-Louis RIBES, gérant-fondateur de DSI

Après être venue à l’inauguration de l’Académie DSI en 2018 avec une enveloppe de 150000€ dédiée à la formation, Carole DELGA, Présidente de Région Occitanie est venue à nouveau à la rencontre de Jean-Louis RIBES, gérant fondateur de DSI ce mardi 29 juin 2021pour visiter plusieurs sites de DSI Carbonne : Imprimerie, Câblage, Motoculture et Confection.
Visite guidée avec Jean-Louis RIBES, Président-Directeur Général de DSI, accompagnée de Denis TURREL, maire de Carbonne et Président de la Communauté de Commune du Volvestre, et Marie-Caroline TEMPESTA, Conseillère Régionale et les responsables de pôle de DSI : Christophe GRILLOU Câblage et Confection, Jérôme LANZANOVA DSI Motoculture et Jérémy DUPRES, imprimerie DSI.

Carole DELGA salut l’engagement de DSI, entreprise d’utilité sociale pour son économie circulaire : réparation motoculture, câblage électronique … entre autres sur les 150 métiers de DSI. Par cette visite, Carole DELGA souhaite montrer son soutien et apporter son aide à la création l’emplois.

DSI, c’est plus de 650 salariés en Occitanie, 150 salariés à Carbonne, commune du Volvestre et  plus de 1050 salariés sur l’ensemble de la France.

Président de MPA-Occitanie, déclinaison locale de France Active, Jean-Louis RIBES est un entrepreneur engagé dont l’ambition est de bâtir une société plus solidaire, notamment pour les personnes ayant une Reconnaissance en Qualité de Travailleur Handicapé.
Pour Jean-Louis RIBES, produire durablement en limitant la consommation, le gaspillage des ressources et la production des déchets est essentiel. Cette visite a permis de présenter la nouvelle activité et marque déposée de DSI « Du labeur à la saveur » pour produire, transformer et distribuer les productions, sous forme de conserves de plats traditionnels. Tout un programme avec cap sur la création d’emplois !

Photos sur notre page Facebook : (1) Distribution Services Industriels | Facebook

Tags:

Des masques occitans biodégradables

Masques biodegradables DSI

Photo : Jean-Louis Ribes et Marie-Héloïse Vincent (DSI) entourés de Thomas Martin (Papeteries Léon Martin, à droite) et Alain Radigales, Thomas Petrault (Fibre Excellence) et Jean-Louis Chauzy. Photo DDM

Projet industriel : Des masques biodégradables

Hier, un projet industriel de fabrication de masques en celluloses a été présenté, à Blagnac, par les entreprises d’un consortium constitué à cet effe. Jean-Louis Chauzy et Alain Radigales, du Ceser, en ont détaillé les différentes étapes.

« La situation sanitaire depuis un an a provoqué une forte hausse des besoins en produits sanitaires et médicaux et a mis en exergue la nécessité de repenser les productions nationales et régionales, notamment les produits biodégradables, expliquent-ils. Un procédé innovant permet une fabrication 100% cellulose sans fibres synthétiques, par les entreprises régionales, dans le triangle Saint-Gaudens, Saint-Girons et Carbonne (l’une des localisations de DSI) ».

La production artisanale a déjà été expérimentée. « A partir d’une matière première, la cellulose issue de la filière bois fort abondance et locale », a indiqué Thomas Petrault de l’usine commingeoise. «  Nous avons les compétences pour la transformer en papier mono couche destiné aux masques », a assuré Thomas Martin, au savoir-faire associé à la 5e génération à la tête de la papeterie ariégeoise. « Nous avons obtenu une première série, il reste à industrialiser le processus en inventant la machine ad’hoc, complètent Jean-Louis Ribes, gérant et Marie-Héloïse Vincent, l’ingénieur R&D, de DSI ».

Le projet est lancé. « Il faudrait 400 00€ pour terminer la phase R&D et entre 1 et 2 M€ pour finaliser la machine. Le marché existe et pourra s’élargir à tous les produits du monde du soin, les coûts sont moindre que l’existant non durable, on peut espérer une trentaine de créations d’emplois sur le site de fabrication. Dès à présent nous allons présenter le projet aux deux ministres concernées, Barbara Pompili pour la transition écologique et Agnès Pannier-Runacher, pour l’industrie, et nous solliciterons la région au soir des élections à sa présidence », jurent les deux membres du Ceser. Production espérée en 2022.

Jean-Claude Petit pour La Dépêche du Midi - Publié le 17/06/2021  

Les acteurs indsutriels :
DSI, entreprise blagnacaise adaptée et solidaire, plus de 1000 salariés
Fibre Excellence, Saint-Gaudens, 375 salariés et 5000 sous-traitants
Papeterie Léon Martin , Engomer (Ariège) 36 salariés

 

 

Tags:

Zoom sur DSI Île-de-France

Raphael KELLE DSI IDF web

Raphaël Kelle nous présente DSI Île-de-France, qu’il gère depuis sa création en 2012.

Pourriez-vous nous présenter DSI Île-de-France ?

DSI Île-de-France a officiellement démarré il y a neuf ans, avec l’obtention de l’agrément Entreprise Adaptée. Actuellement nous comptons 180 collaborateur·rices ; et avec une croissance de 30 embauches par an – hors contexte Covid-19 – nous pensons franchir le cap des 200 salarié·es d’ici la fin de l’année 2021.

Une grande partie de nos collaborateur·rices travaillent chez nos clients, selon une répartition de 80% in situ et 20% à l’agence de DSI Île-de-France, à peu près. Celle-ci est située à Marolles-en-Brie, au Sud Est de Paris, à 20 km de l’aéroport d’Orly. Aujourd’hui le site comprend trois bâtiments, avec une superficie de 1500 m². En termes de missions externes, nous couvrons tous les départements de la région Île-de-France et nous sommes également présent·es au Havre, ainsi qu’à Lille (implantation à venir sur 2022).

Quelle est la clientèle de DSI Île-de-France ? Quelles sont ses principales activités ?

Nous ne travaillons qu’avec des clients « grands comptes » ou du Cac 40. Au sein de nos bâtiments, les activités de nos salarié·es sont vouées à des clients historiques comme le PMU (gestion des comptes clients et campagnes d’appels sortants) ou la Caisse des Dépôts (analyse de bilans comptables de niveau 1), ainsi qu’à des clients un peu plus récents comme Air France (logistique avec la gestion des équipements de protection individuelle) ou Résilience (confection de t-shirts et masques).

Du côté des prestations in situ, elles sont également variées : traitement du courrier entrant / sortant, rapprochement bancaire et traitement de factures, gestion de plannings pour la réservation de salles, gestion des dossiers de crédits bail, de la mise sous plis avec routage, de l’entretien d’espaces verts, de l’accueil bilingue ou non bilingue, des prestations de documentaliste, des prestations en logistique dans la Grande Distribution ou autres, de la numérisation, de l’entretien des multifonctions et des prestations de cartographie et de factotum. (Les factotum interviennent de façon polyvalente, sur l’entretien, la maintenance et la réparation du quotidien de l’entreprise, à l’intérieur et à l’extérieur de ses bâtiments.)

La grande diversité de ces métiers ou prestations (une quarantaine), dans de nombreux secteurs d’activités, répond à notre volonté de créer de l’emploi qualifiant et durable, pour les personnes en situation de handicap.

Alors bien sûr, le premier confinement lié à la Covid-19 a entraîné l’arrêt d’un grand nombre de prestations chez nos clients, ce qui a engendré une perte de 25% de notre chiffre d’affaires. Les trois premiers mois – mars, avril et mai 2020 – ont été source d’inquiétude, mais nous nous sommes vite aperçu·es que nos frais étaient maîtrisés et que notre compte de résultat s’équilibrait, à mesure que nous renouvelions notre manière d’acquérir de nouveaux marchés, comme la mise en place de l’atelier.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de rejoindre le Groupe DSI ?

Je dirais que c’est d’abord l’histoire d’une rencontre, qui s’est faite par hasard mais qui a été déterminante. J’ai rencontré Jean-Louis Ribes à la brasserie du Stade Toulousain (étant tous les deux passionnés de rugby, nous ne pouvions pas nous rencontrer ailleurs finalement !) et j’ai de suite été inspiré par l’enthousiasme avec lequel il m’a présenté DSI. De mon côté, je connaissais bien la thématique du handicap, puisqu’après un parcours axé sur la grande distribution spécialisée (dans le sport, le bricolage et l’ameublement) je m’étais réorienté sur un master Ressources Humaines, au cours duquel j’effectué un stage en tant que référent Handicap chez Aviva.

D’autre part, au-delà de son énergie communicative, j’ai été saisi par la confiance que Jean-Louis Ribes m’a accordée pour trouver un local qui aurait vocation à devenir l’agence DSI Île-de-France et qu’il a acheté rapidement. Enfin, la signature avec l’Etat et la DIRECCTE m’a permis d’ouvrir notre Entreprise Adaptée dans la région Île-de-France et de m’inscrire personnellement dans l’aventure DSI.

Qu’est-ce qui est le plus challengeant dans l’aventure DSI Île-de-France  ?

Ce qui m’anime au quotidien, c’est d’aider le plus de personnes éloignées de l’emploi en attirant de nouveaux clients ou en pérennisant le travail avec nos clients existants. Et je trouve que le défi est relevé, puisqu’en quelques années nous avons réussi à créer une des plus grandes Entreprises Adaptées en Île-de-France.

Ce qui veut dire que dans les cinq-six ans à venir, notre effectif pourrait être de 300 personnes. Parce que nous prenons notre à cœur mission ! Nous prospectons, nous apportons un vrai service de proximité – par le suivi régulier de nos collaborateur·rices et l’hyper-réactivité auprès de nos clients – et nous restons dynamiques et professionnels sur ce marché, qui est particulièrement concurrencé en région parisienne.

Les grandes tapes de DSI Île-de-France :

  • début 2010 : rencontre entre Raphaël Kelle et Jean-Louis Ribes
  • août 2010 : acquisition du premier bâtiment à Marolles-en-Brie
  • 2012 : obtention de l’agrément Entreprise Adaptée
  • 2014 : acquisition du deuxième bâtiment de DSI Île-de-France
  • 2018 : acquisition du troisième bâtiment de DSI Île-de-France

Contact :

Raphaël KELLE

Directeur régional DSI IDF

Fixe : 01 56 32 31 41  – Mobile : +33 (0) 6 03 33 18 79

50 Avenue de Gros Bois 94440 MAROLLES EN BRIE

Propos recueillis par Idil ONCUOGLU, chargée de Communication DSI,  Juin 2021

Bienvenue sur le nouveau site internet de dsi-ap-telephonie !

Site telephonie visuel web

Bienvenue sur le nouveau site internet de dsi-ap-telephonie !

Ce site vous permettra d’accéder facilement à l’ensemble des offres concernant les appareils de téléphonie reconditionnés.

Vous pourrez y retrouver toutes nos informations et offres en quelques clics !

Pour visiter le site, cliquez ici, bonne visite !

Picto site web dsi

Tags:

Page 1 sur 19

© 2017 DSI. Tous droits réservés. Conception Com3elles